1. janv., 2021

Groupe d'experts des NU confirme l'implication des FARDC dans le vol et la fraude du cacao au N-Kivu

Le groupe d'experts des NU pour la RDC a déposé son rapport intermédiaire auprès du Conseil de sécurité des Nations unies. Le paragraphe 22 de ce document ne laisse pas de doutes quant à l'implication des FARDC dans le pillage des champs et l'exportation illégale du cacao vers l'Ouganda. Voici un extrait très clair:

Certains membres des FARDC ont imposé des taxes illégales aux cultivateurs de cacao et ont exercé des activités de culture et de commerce du cacao, en violation du code militaire de la République démocratique du Congo. Six négociants en cacao et deux représentants des autorités ont confirmé que certains membres des FARDC avaient acheté et vendu du cacao sur le territoire de Beni, soit directement, soit par le biais d’intermédiaires. Depuis septembre 2020 environ, des membres des FARDC autour de Ndoma et Halungupa imposent aux agriculteurs une taxe baptisée « Fini la récréation », d’un montant de 2 000 à 5 000 francs, chaque fois que ceux-ci quittent leurs champs de cacao. Les sources susmentionnées ont fait savoir au Groupe d’experts qu’elles avaient alerté les autorités nationales au sujet de cette taxe et des activités commerciales des FARDC, par courrier et par messages WhatsApp, et qu’elles avaient soulevé ces questions à plusieurs reprises lors de réunions de sécurité au niveau local, sans résultat. Selon elles, le fait que des membres des FARDC profitent de la culture du cacao empêche les FARDC de mener des opérations militaires contre les ADF. Au moment de la rédaction du présent rapport, les officiers des FARDC contactés à ce sujet par le Groupe d’experts avaient refusé de répondre.

Lire le rapport original en anglais

Télécharger le rapport en français