8. févr., 2021

Un élément PNC lynché par des habitants à Rutshuru après avoir blessé un civil

Un élément de la Police Nationale Congolaise (PNC) a été lynché la soirée de ce jeudi 4 février par des habitants de Nkokwe; une dizaine de km au Nord-est de Kabaya, chef-lieu du groupement Gisigari en territoire de Rutshuru. Quelques instants plus tôt, ce policier avait blessé un habitant par balle. 

«Le policier était ivre. Dans son ivresse, il est arrivé dans un petit bistrot et voulait qu’on lui donne de la boisson gratuitement. Quand le propriétaire du bistrot a refusé, c’est à ce moment là qu’il a tiré sur lui.  Les gens sont venus secourir le blessé, quand le policier venait de fuir. Et quand on transportait le blessé vers le centre de santé; ce policier voulait poursuivre le blessé même au centre de santé. C’est comme ça que des habitants de Nkokwe sont intervenus; et ils ont lynché ce policier et il est mort», explique Jean Claude Bambanze, président du noyau de la Société civile force vive en territoire de Rutshuru.

Lire tout l'article sur laprunellerdc.info

Bien évidemment la justice populaire  est à combattre, mais il n'est pas difficile à comprendre que si la population voit qu'un policier peut abuser de son arme en toute impunité, que celle-ci agisse pour protéger la communauté. Le premier responsable de cette situation regrettable, c'est la PNC comme institution, qui ne semble pas être capable d'inculquer une éthique professionnelle aux gens qu'elle recrute et à qui elle confie une arme et des balles.