11. avr., 2021

“La police et l’armée semblent prendre la place des ADF en ville”

Le député national Kizerbo Watevwa s’insurge contre la répression d’une manière violente des manifestations anti-Monusco dans les différentes villes de la province du Nord-Kivu.

Dans un message exploité par ACTU24.CD ce vendredi 9 avril, cet élu de Beni fait savoir qu’il s’observe un délaissement total de la population par l’État congolais.

“l’ADF tué la population, la police et l’armée censées nous protéger semblent prendre la place des ADF en ville” a-t-il dit.

Tout en fustigeant les comportements de certains éléments de l’ordre lors de la dispersion des manifestations anti-Monusco, ce parlementaire condamne la tuerie le soir de ce vendredi à Beni d’une femme par un élément des FARDC.

“Cette femme morte par balle tirée par un militaire FARDC avait peut être peur de fréquenter un jour l’axe routier Beni-Kasindi, Beni-Oïcha et ailleurs, mais la balle l’a atteint au marché et son bébé blessé. C’est le fusil que nous congolais avons acheté par nos taxes et impôts pour traquer l’ennemie qui nous ôte la vie. La population de Beni a été au premier front d’alternance qui a conduit nombreux au pouvoir, ce n’est pas de cette façon qu’il faut lui dire merci” a-t-il regretté.

Dans un espace de trois jours, trois civils viennent d’être tués par des éléments soit de la police, soit des FARDC à Beni, Kasindi et à Butembo dans des manifestations anti-Monusco dans les deux villes.

Elias Aungama, à Goma

Voir l'article original sur ACTU24.CD