23. avr., 2021

Vol et mort d'homme dans 3 incidents causés par des soldats FARDC

Des habitants en colère ont lapidé un soldat indiscipliné des FARDC qui avait tenté de voler dans une maison de la municipalité de Rwenzori, dans la ville de Beni : le 21 avril 2021 vers 21h30, des coups de feu ont été entendus par la population alors qu'un soldat indiscipliné des FARDC a réussi à s'échapper d'une maison où il avait tenté de voler des biens dans la municipalité de Ruwenzori de la ville de Beni. Selon les informations recueillies, l'auteur du vol a été blessé alors qu'il était lapidé par des habitants en colère. La victime est admise à l'hôpital général de Beni.

Le même 21 avril 2021, un soldat des FARDC a tué un homme par balle au cours d'une dispute dans la localité de Kpadole, à environ 34 km au nord de Bunia, le long de la RN 27, dans le territoire de Djugu. Les circonstances de l'incident n'ont pas été révélées, et le coupable a été arrêté par sa hiérarchie.

Toujours ce 21 avril 2021 vers 20h00, un soldat incontrôlé des FARDC a tiré et blessé un homme âgé de 22 ans dans le village de Kabagana, dans le territoire de Nyiragongo. La cause de cet incident reste inconnue.

Ceci sont les cas qui nous ont été signalés seulement. Il est fort probable qu’un nombre plus important d’incidents avec des hommes en uniforme ait lieu en RDC tous les jours, mais qui ne sont jamais déclarés ni dénoncés. En réalité, il ne se passe pas un seul jour sans que quelque part dans notre pays il y ait des dérapages causés par des militaires ou policiers qui utilisent les armes de l’Etat contre leurs concitoyens. S’il est vrai que cela arrive dans tous les pays du monde, la fréquence en RDC est tellement plus élevée qu’on ne peut que conclure que chez nous il s’agit d’un problème structurel, une combinaison du manque de formation des porteurs d’armes, une incapacité de leur inculquer une discipline éthique, et un manque total de contrôle de l’utilisation des armes par les autorités militaires et policières.