30. avr., 2021

Hausse spectaculaire des violations des droits humains perpétrés par les policiers et militaires

Le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) en RDC a constaté dans son rapport mensuel une forte hausse au mois de mars 2021 du nombre de violations attribuables à des militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (+127%), en particulier dans les provinces du Nord Kivu, du Sud-Kivu et du Tanganyika, ainsi qu’à des agents de la Police nationale congolaise (+64%), notamment dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu.