13. mai, 2021

Demander la fin à l'impunité dans l'armée, est-ce un acte de sorcellerie?

Félix Tshisekedi a qualifié de « sorciers », ceux qui ont relevé que les deux Gouverneurs militaires nommés en Ituri et au Nord-Kivu dans le cadre de l'état de siège, sont des anciens rebelles.

Il soutient qu’aucun congolais digne de ce nom ne peut apprécier ce qui est vécu par les compatriotes de l’Est; d’où son interpellation envers toutes les couches à s’approprier la lutte pour le retour de la paix dans cette partie du pays. Selon lui, évoquer le passé rebelle de ces Gouverneurs, est une stratégie visant à voir le sang continuer à couler dans son pays.

«Moi j’ai bouché mes oreilles, je n’entendrai plus ces histoires. Ces Gouverneurs sont des compatriotes, des congolais, ils vont travailler pour les congolais. Nous n’allons plus suivre les manipulations des sorciers. Ces sorciers qui ont toujours voulu voir le sang des congolais couler,» dit le Président.

HRW estime que l’administration Tshisekedi devrait adopter une approche globale fixant comme priorités de rendre justice pour les crimes graves; de procéder à un réel assainissement des forces de sécurité, et de mettre en place un système efficace de démobilisation des ex-combattants. «En fin de compte, elle devrait veiller à ce que l’état de siège ne donne pas à l’armée plus de latitude pour commettre des abus».

Lire tout l'article sur laprunellerdc.info

Comment le président d'un peuple meurtri comme le nôtre peut-il penser même une seule seconde que les revendications faites par les défenseurs des droits humains sont une stratégie pour "voir le sang continuer à couler"? Pendant les 8 jours de l'état de siège, y a-t-il eu un seul jour où le sang n'a pas coulé? Bien au contraire! Des assassinats en pleine rue à Goma! Un kidnapping contre rançon à quelques kilomètres du gouverneur militaire! Des militaires soulards qui tuent des civils innocents encore et encore. Deux embuscades sur la route Beni-Kasindi.  Une nouvelle incursion des présumés ADF à Ngaka en Ituri, causant la mort de 7 concitoyens, sans qu'on voie même la moindre trace des FARDC ni de la MONUSCO. Et puis c'est NOUS qui demandons justice que Mr. le Président taxe de sorcier!?

Désormais il n'y a plus de doute qui est le vrai sorcier.