17. juin, 2021

Un journaliste menacé de mort par un militaire à Biakato

Alors qu’une partie du pays est placée en état de siège depuis début mai, un journaliste directeur de radio a été menacé à son domicile pour avoir diffusé un reportage sur les exactions perpétrées à l’encontre des civils par les forces armées. Reporters sans frontières (RSF) exprime sa plus vive inquiétude face à cette tentative d’intimidation qui marque un nouveau recul en matière de sécurité des journalistes dans le pays.

Cela fait près de deux semaines que Parfait Katoto, directeur de la radio communautaire de Biakato, se cache. Le 29 mai au soir, quelques heures seulement après avoir diffusé un reportage sur les vols commis par les forces armées présentes à Biakato dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) depuis le début de l’état de siège le 6 mai, un militaire est entré par effraction à son domicile alors que le journaliste venait de rentrer. Selon le journaliste joint par RSF, le militaire portait une tenue similaire à celle arborée par les forces armées de de la RDC (FARDC). Le soldat lui a volé son téléphone, des documents d’identité et un peu d’argent, avant de le menacer de mort pour avoir diffusé le reportage. 

Lire tout l'article sur congovirtuel.com