18. juin, 2021

Président Tshisekedi est conscient des magouilles dans l'armée mais n'y voit pas une priorité

Le chef de l’Etat, dans sa conférence de presse à Beni, a indiqué qu’il y a une magouille dans l’armée. Il dit qu’il serait aussi trompé par des officiers qu’il y avait 21.000 militaires dans la zone opérationnelle dans la partie Nord de la province du Nord-Kivu. « Bien-sûr qu’il faut un audit sur les opérations militaires à Beni, bien que cela ne soit pas ma priorité. (…) Tant que je n’aurais pas réglé ce problème d’insécurité, je n’aurai pas réussi mon mandant de président de la République », indique F. Tshisekedi. Le chef de l’État regrette qu’il y a même des acteurs politiques et de la société civile qui combattent l’État de siège et pourtant c’est une stratégie efficace pour mettre fin aux violences armés à Beni et Ituri.

Pour l’honorable Jean Paul Ngahangondi, député provincial du Nord-Kivu et élu du territoire de Beni, s’il y a de la magouille dans les opérations militaires dans la région de Beni, c'est que l’état-major général des FARDC est complice et par conséquent il serait mieux de le mettre en cause. « Je suis très satisfait de constater que le chef de l’État Félix Tshisekedi vient de découvrir ce que nous avons toujours dénoncé depuis très longtemps dans ces opérations militaires notamment : Effectifs fantômes des éléments FARDC déployés dans la région, détournement des soldes, primes, tenues, médicaments, rations et matériels de guerre sans oublier maintenant l’affairisme de certains officiers.  Voilà les maux qui sont à la base de l’échec des opérations militaires Sokola 1 », indique-t-il.

Lire tout l'article sur icicongo.net

Voila que le Président inflige encore une baffe en pleine figure à notre population. Il reconnaît qu'au sein de l'armée, les choses ne vont pas bien, il y a des détournements, des affairistes, il connaît tout cela, mais cela ne l'a pas empêché de déclarer un état de siège. En d'autre termes, ceux-là mêmes dont il reconnaît lui-même qu'ils abusent de leur pouvoir pour leur auto-enrichissement, il leur donne maintenant les pleins pouvoirs dans un état de siège?

Ce serait comme un propriétaire d'entreprise qui apprend que son magasinier a volé de la marchandise, et qui le nomme par la suite directeur-gérant! Est-ce de cette façon que le Président compte régler le problème de l'insécurité et réussir son mandat ? 😲

Selon RFI toutefois, Félix Tshisekedi promet son implication personnelle dans l'assainissement de l’armée afin d’accélérer le processus de lutte contre les groupes armés. Si les journalistes commencent à se contredire aussi, finalement, on ne saura plus qui croire...