18. juin, 2021

Vol par les FARDC du cacao des agriculteurs de Beni confirmé par groupe des experts

Le dernier rapport du groupe des experts des Nations-Unies, confirme ce que nous savions déjà: 

  • Les FARDC ont récolté les champs de cacao, abandonnés par leurs propriétaires en fuite devant les présumés rebelles ADF. Certains soldats commando des FARDC sous la direction du Major John Zero-Zero du 312e bataillon de commandos, alias Major Tipi Zero-Zero19, ont récolté du cacao en 2020 et en 2021 dans des champs abandonnés autour de Halungupa, Bulongo et Mutwanga, aidés parfois de civils.

  • Des membres des FARDC ont facilité la contrebande transfrontière de cacao vers l’Ouganda, en collusion avec certains agents des frontières congolais. Dans un cas, trois individus ont confirmé séparément que le Capitaine Kyomba du 312e bataillon de commandos des FARDC gérait un dépôt avec un civil en vue d’exporter du cacao de Halungupa. Des camions transportaient chaque semaine du cacao pour le compte de membres des FARDC ou accompagnés par eux, sur la route nationale 4 (RN4) en 2020 et en 202120. Un ancien contrebandier de cacao a décrit comment, jusqu’en 2019, il avait versé 750 dollars en espèces par camion à un commandant des FARDC pour faire passer du cacao en contrebande la nuit en Ouganda à travers la rivière Lubiliha.

  • le cacao passé en contrebande parvenait, entre autres, à Bwere et Bundibugyo (Ouganda) où les négociants apposaient des certificats d’origine ougandaise, notamment à des fins d’exportation.

Pour télécharger le rapport entier, cliquez ici

Les conclusions sont claires: 

  • nos vaillants soldats s'enrichissent sur les dos des victimes des massacres des ADF
  • l'Ouganda est complice au recel du cacao volé en RDC
  • les statistiques congolaises ne donnent pas la totalité du cacao produit en RDC et le sstatistiques congolaises comptent aussi le cacao importé frauduleusement
  • Président Museveni sait fort bien pourquoi il investit dans l'aménagement des routes asphaltées en RDC: c'est pour mieux extraire nos resources!
  • Aussi longtemps que les taxes en RDC seront tellement plus élevées que celles en Ouganda, le gouvernement congolais lui-même est le responsable principal de la fraude. Une harmonisation des niveaux de taxation serait la solution.