12. juil., 2021

JED dénonce une incursion policière dans une radio à Mbandaka

A Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur, les autorités continuent à utiliser la police pour commettre des actes illégaux en vue d'empêcher la liberté d'expression. Des éléments de la police nationale congolaise accompagnés d’un groupe d’individus, ont envahi les installations de la Radio Sarah, jeudi 8 juillet 2021 vers 21 heures alors que la Radio Sarah diffusait en direct une émission politique dénommée « makanisi ya bayi mboka » (traduisez : Les idées de la population) débattant sur la destitution du Gouverneur de province, Bobo Boloko, par l’Assemblée provinciale de l’Equateur. Pris de panique, le journaliste-présentateur, Steve Iwewe, a aussitôt interrompu son émission pour aller se cacher pendant plusieurs heures, dans la parcelle voisine. Les policiers auraient alors saccagé le générateur et emporté quelques matériels de diffusion, notamment deux émetteurs, deux caméras et un ordinateur portable.

Journalistes en danger (JED) dénonce vigoureusement cette attaque armée contre cette radio maintes fois accusée d’être hostile au Gouverneur de province, Bobo Boloko, et qui met en péril la sécurité des journalistes travaillant dans ce média.

JED exige la restitution immédiate des matériels emportés et la reprise des émissions interrompues.

Lire l'article complet sur jed-afrique.org

La mission de la police est de préserver l'ordre public, pas d'intimider et museler les journalistes.