4. août, 2021

Etat de siège ou état piégé?

Alors que les Congolais perdent tout espoir de voir la sécurité rétablie par l'état de siège, l'information nous parvient que des 33 millions USD décaissés par le trésor public, plus de 20 millions USD ont été détournés par une poignée de gradés.

Au Congo, les autorités ne tirent-ils donc jamais des leçons? Nous l'avions dit et répété depuis la mise en place de l'état de siège: donner tout le pouvoir en mains de l'armée est une erreur grotesque car les militaires font partie du problème et pas de la solution. A peine trois mois plus tard, les dégâts deviennent visibles et notre pays est la risée du monde entier. Notre président fait mauvaise figure d'un gros naïf qui croyait en l'armée. Notre réputation ne valait déjà pas grand chose mais cette fois-ci elle est entièrement détruite. Pire encore, c'est que nous, la population, nous avons perdu notre dernier espoir. Si une mesure aussi radicale qu'un état de siège mène en peu de temps à un état piégé et exsanguiné par des militaires sans scrupules, quelle solution nous reste-t-il encore? Serons nous obligés de fuire tous notre patrie pour trouver la sécurité ailleurs que chez nous? 

Nous pleurons l'abandon total du peuple par nos militaires de père et de mère. Plus rien ni personne ne pourra nous rendre la confiance pour croire en l'avenir. En tout cas, pas ceux qui "gèrent" cet état de siège ni ceux qui l'ont instauré aussi naïvement. Nous sommes profondement dé-gou-tés.

Lire l'article annonçant les détournements sur election-net.com