27. août, 2021

Les agents de l’Etat auteurs d’au moins 27 exécutions sommaires en un mois

Oui, vous l'avez bien lu. Nos militaires et policiers continuent à abattre des civils. 

Les agents de l’Etat ont été responsables de près de 50% des violations documentées en juillet dont des exécutions extrajudiciaires d’au moins 25 hommes, une femme et un enfant, d’après le rapport mensuel du Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) en République démocratique du Congo (RDC). 

Ce nombre reste stable par rapport aux 256 violations enregistrées au mois de juin 2021. Les agents de la Police nationale congolaise (PNC) et les militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont commis près de 43% du total des violations documentées.

Lire tout l'article sur actualite.cd