29. sept., 2021

Toujours pas de justice pour l’affaire du viol collectif à Bunia

Certains politiciens veulent nous faire croire que la situation est réellement en train de changer. Les bulletins de victoire de l'état de siège se multiplient, mais les citoyens congolais continuent à tomber sous les machettes des massacreurs inconnus. De même avec les crimes commis par nos hommes en uniformes. 

Six mois après un viol collectif sur une femme à Bunia par les hommes en armes assimilés aux FARDC, aucune poursuite judiciaire n'a été engagée.

C'est depuis le mois de mars 2021 qu'une femme a été victime d'un viol collectif par un groupe de huit (8) présumés auteurs identifiés comme militaires de l'armée congolaise (FARDC). C'était dans la localité de Lengabo à l'entrée sud de la ville de Bunia, province de l'Ituri. Selon nos sources sur place, malgré la promesse des autorités locales, aucune enquête n'a été menée pour appréhender les auteurs afin que la justice soit faite.

Un habitant de Bunia a laissé entendre que la famille de la survivante a préféré se taire parce qu’elle sait qu’aucune justice ne sera faite, surtout avec l’instauration de l’Etat de siège où le pouvoir est entre les mains des militaires.

Lire tout l'article sur laprosperiteonoine.net