11. oct., 2021

Bavures et pillages par la police à Lokutu, Basoko, Tshopo

Les habitants du village Yambienene ont protesté vivement contre l'arrestation jugée arbitraire de deux jeunes qui avaient volé quelques régimes de noix de palme. Cette vague de soulèvement a occasionné des marches populaires allant jusqu’au cachot de la police de Bolanga où étaient placés les deux accusés de vol avec d’autres accusés. Peu après, ces jeunes ont été libérés par cette population après des échauffourées avec les forces de la police, qui prirent fuite.

Après ce forfait, il y eût un déploiement des policiers en renforcement venus de Basoko qui vont par la suite arrêter, toute la nuit, plusieurs jeunes soupçonnés d’être des manifestants, qui seront tous acheminés vers le cachot de la police à Basoko.

Notons qu’outre les arrestations, les policiers ont commis des bavures et actes de pillages et casses. Nos sources rapportent des portes et fenêtres endommagées, des bétails égorgés et emportés, plusieurs biens volés, dont des machettes, de l'argent, des téléphones, des panneaux solaires, etc…

Lire tout l'article sur kis24.info

Même pour gérer un petit incident comme ce vol par des jeunes affamés, la police pense avoir le droit de piller les biens de la population déjà appauvrie. Quelle absence totale de déontologie!!