14. oct., 2021

Les militaires voleurs de cacao profitent de l'insécurité créée par les ADF

Dans un rapport de juin 2021, le groupe d’experts des Nations unies pour la République démocratique du Congo a précisé que parallèlement aux attaques et kidnappings commis par les ADF contre les cultivateurs de cacao, des militaires des forces armées congolaises ont récolté les cabosses dans les champs désertés pour revendre les fèves clandestinement en Ouganda.

Le responsable d'une coopérative agricole qui approvisionne Virunga Origins confirme à l'AFP, sous couvert d'anonymat, que "dès que les planteurs quittent les champs, il y a des militaires qui volent les produits et les revendent aux fraudeurs contrebandiers".

Lire tout l'article sur TV5monde.com

Vous comprenez que dans pareilles circonstances, les FARDC n'ont aucun intérêt à ce que l'insécurité soit éradiquée. Bien au contraire, ce serait la fin de leurs pratiques illégales. Ainsi nos militaires ne sont ni plus ni moins les alliés objectifs des présumés ADF, et tous les deux risquent de se pérénniser longtemps dans la zone, au détriment de la population agraire doublement victime.