23. oct., 2021

Le policier qui a abattu deux hippopotames à Mai-Ndombe est aux arrêts

Deux hippopotames ont été abattus par un policier à l’aide d’une arme à Lokanga sans une quelconque permission de la part des autorités provinciales.

Le policier est déjà aux arrêts y compris son chef hiérarchique, le commandant de la police
dans la localité de Lokanga. Une mission a été diligentée sur place pour faire plus de lumière sur cette situation. Ces animaux sont d'une espèce protégée. Ils sont abattus seulement dans les contextes où ils presentent un danger pour la population. Et ce, avec une autorisation préalable du gouvernement provincial. Mais pour ce drame, les villageois n’ont pas alerté sur une dangerosité de ces animaux.

Lire tout l'article sur mai-ndombenews.net

Sûrement que le policier avait l'intention de vendre la viande pour son propre compte. L'enquête nous en dira plus.