18. nov., 2021

Six soldats «coupeurs de route» arrêtés et deux militaires condamnés pour le meurtre de deux enfants

Six soldats congolais, soupçonnés d’être des « coupeurs de route » qui rackettaient les voyageurs, ont été arrêtés dans l’est de la RDC, où deux autres ont par ailleurs été condamnés pour le meurtre de deux enfants, a-t-on appris mardi 16 novembre 2021 de sources militaires locales. « Cela faisait un bon moment que l’administrateur militaire du territoire de Rutshuru recevait des plaintes d’usagers de la route nationale Rutshuru-Goma », dans la province du Nord-Kivu, a expliqué à l’AFP le lieutenant-colonel Muhindo Lwanzo, directeur de cabinet de l’administrateur.

Ces gens assuraient avoir été confrontés certains soirs aux tracasseries de « coupeurs de routes » qui, à des barrages dressés sur la chaussée, leur extorquaient de l’argent.

« Nos services ont mis la main sur six éléments identifiés comme des militaires FARDC (Forces armées de la RDC) indisciplinés » qui ont été arrêtés dimanche, a ajouté le lieutenant-colonel Lwanzo.

L’enquête est en cours pour identifier d’éventuelles complicités. « La justice fera son travail », a-t-il assuré.

Par ailleurs, deux militaires ont été condamnés à mort ce week-end notamment pour meurtres et tentative de viol, a indiqué Aimé Umba, auditeur militaire de la garnison de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu.

Ils sont accusés d’avoir tué deux enfants pygmées d’une même famille à Saké, au nord-ouest de Goma, lors d’une sombre querelle avec une prostituée. Les enfants, âgés de 8 et 4 ans, avaient été atteints par des balles perdues et étaient morts sur le coup, a précisé leur père, Profit Elisha.

Lire tout l'article sur congoreformes.com