5. déc., 2021

Militaire condamné à la peine de mort pour meurtre d’un commerçant à Kahemba, Kwango

Le Tribunal militaire de garnison de Kikwit, siégeant en chambre foraine en matières répressives au premier degré, a condamné vendredi 3 décembre à Kahemba, à la peine de mort le sergent Sekope Buzakare. Il est poursuivi pour meurtre d’un commerçant à Kahemba en novembre dernier à la suite d’une dispute.

Le sergent Sekope est aussi sommé de payer ensemble avec l’état congolais à la partie civile Munganga Fanie, la somme de 50 milles dollars américains équivalent en francs congolais, comme frais de dommage et intérêt.

Du coté des avocats du condamné, le conseiller principal, le capitaine Augustin Malukanga respecte la décision du juge mais affirme avoir interjeté l’appel.

« Nous n’avons pas trop de commentaires à faire. Mais nous respectons la décision du juge. Mais nous avons aussi le droit d’aller en appel. Je pense que c’est depuis hier que j’ai eu à interjeter l’appel. Mais aussi nous devons tirer des conséquences par rapport à ce qui est arrivé », a déclaré le capitaine Malukanga.

Il demande à la population de ne pas provoquer les militaires et les policiers qui ont pour mission, la sécurité des personnes et de leurs biens.

Lire tout l'article sur radiookapi.net

Non mais, avez-vous lu ce que je viens de lire?

Quelle est cette insinuation? Si un militaire tue un commerçant, le fait-il parce qu'il a été provoqué? Est-ce que cela lui permet de transformer sa mission de sécuriser les personnes en une mission de les exterminer?

Ces paroles sortent de la bouche d'un avocat, le capitaine Augustin Malukanga! Si les militaires raisonnent de cette façon, franchement, on doit se poser la question quel genre de formation ils ont eu!