1. févr., 2022

Le chargé de propagande de l’ADF à Beni, risque-t-il être libéré clandestinement?

C'est ce que craignent les dames de la DYFEGOU, Dynamique des femmes pour la bonne gouvernance. Il y a quelques mois, un sujet tanzanien, alors qu’il avait été présenté publiquement comme collaborateur de l’ADF, a été libéré contre le payement d’une somme de 80.000 dollars américains. Les officiers impliqués dans cet acte d’injustice répréhensible sont le commandant du secteur opérationnel Sokola I Grand-Nord et son chargé de renseignements.

L’arrestation de Salim Rashid Mohamed, présenté comme chargé de propagande de l’Allied Democratic Forces (ADF) en territoire de Beni, était une bonne nouvelle. Mais seulement s'il sera jugé et condamné pour ses nombreux crimes. S'il arrive aussi à s'évader grâce à des gradés corrompus des FARDC, le pire est à craindre.

Espérons que nos officiers n'y trouvent pas d'inspiration car cela deviendrait une nouvelle activité de génération de revenus, qui nécessité la continuation de l'insécurité et de l'état de siège. Et les victimes sont connues à l'avance: nous, la population paisible.

Lire l'article sur radiomoto.net