8. févr., 2022

Gouverneur militaire de Goma annule avantages sociaux des politiciens civils, accordés par président

La décision a été prise à travers une note de service publiée le 25 janvier dernier et dont 7SUR7.CD s'est procuré une copie ce mardi 08 février 2022.

Entre-temps, le lieutenant-général Constant Ndima décide d'accorder un fonds hebdomadaire de 1.000 dollars américains à son Directeur de Cabinet pour couvrir les urgences dudit cabinet. Un autre fonds hebdomadaire de 500$ aux conseillers principaux en charge des opérations et renseignements.

Les conseillers principaux en charge de la communication et des Finances ainsi que l'expert près le gouverneur en charge du budget, recevront aussi chaque semaine un montant de 500$ comme frais de fonctionnement.

Pour rappel, l'ordonnance présidentielle portant instauration de l'état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri, publiée le 03 mai 2021, mentionne que les autorités politiques mises en congé continuent de bénéficier de leurs avantages sociaux. 9 mois après, le gouverneur militaire nommé à cette occasion, vient d'y mettre un terme.

Voir l'article original sur 7sur7.cd.

Cette décision tombe au moment où les rumeurs de tentative de coup d'état dominent les médias. Cela semble donner le courage à des militaires gradés d'annuler des décisions d'un président civil, même si le coup d'état n'a pas réussi. Ou peut-être il a réussi et nous, la population, nous ne le savons pas encore? En tout cas, ce n'est pas normal que les autorités de Kinshasa n'informent pas le pays de ce qui se passe. Après ça, ils vont nous demander de leur confiance sur la base de quoi au juste?