12. févr., 2022

Huit militaires FARDC traduits en justice à Maniema par une ONGDH

L'organisation non gouvernementale de défense des droits de l'homme dénommée HAKI ZA BINADAMU-MANIEMA [ Droits des Hommes-Maniema] a déposé ce vendredi 11 février 2022 une plainte à l'Office de l'Auditeur Militaire Supérieur près la Cour Militaire de Kindu. Et ce, à charge de 8 éléments FARDC "déployés par l'auditorat militaire de garnison de Kindu'.

Cette ONGDH accuse ces hommes en uniforme pour arrestation et détention arbitraire, extorsion, concussion et autres actes actes de torture ainsi que traitements cruels, inhumains et dégradant infligés par ces militaires à 2 habitants de la commune de Mikelenge.

Vous pouvez lire la plainte sur election-net.com