12. févr., 2022

Un député national séquestré en sa résidence par un général à Kin: Etat de droit en péril

Un député national qui est séquestré par les hommes d'un général FARDC à Kinshasa, on aura tout vu dans ce pays! 

Le député Jean-Jacques Mamba a confirmé cette séquestration inacceptable dans un pays qui se veut un Etat de droit.

« Depuis hier (Ndlr : mercredi 09 février), je suis bloqué dans la voiture dans ma résidence et j’y ai passé la nuit. Les militaires envoyés par le général Isidore Kahumbu ont envahi ma parcelle et m’ont forcé de rester dans la voiture, empêchant quiconque de s’approcher de la voiture. Je n’ai pas mangé depuis hier, je ne me suis pas lavé, je n’ai brossé les dents ; je ne sais même pas aller aux toilettes, tout m’est interdit, je suis prisonnier dans la voiture dans ma résidence », a déclaré le député Jean-Jacques Mamba.

Il a enfin été libéré après 48 heures. A en croire son collègue, le député national, Gratien de Saint-Nicolas Iracan, cette situation a été décantée grâce à l’implication du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi. Ce, après la requête introduite par des députés nationaux et provinciaux.

Cette situation était liée à un conflit parcellaire impliquant le Général des FARDC. Une plainte a été déposée à l’Auditorat par Me Raphaël Kibuka, avocat de Jean-Jacques Mamba. Kibuka était accompagné de quelques deputés nationaux et provinciaux.

Lisez cette histoire invraisemblable dans scooprdc.net et okapinews.net 

Un général qui ne comprend pas qu'il commet un abus de pouvoir en utilisant les moyens de l'Etat pour s'attaquer à un problème civil personnel, est un signe on ne peut plus clair que notre armée est loin d'être professionnelle. Que ce soit le Président de la République qui semble être le seul à pouvoir résoudre un tel problème, est un signe du disfonctionnement de nos institutions à tous les niveaux.