28. févr., 2022

Manifestant tué par FARDC à Nzulo, Nord-Kivu

Le matin de ce lundi 28 février 2022, la population de Nzulo a barricadé la route Goma-Sake (RN2) à l’entrée de Nzulo, pour manifester sa protestation après l’incendie par les écogardes de l’ICCN des maisons construites par celle-ci le long de cette route.

C’est en voulant remettre de l’ordre qu’un militaire de l’armée congolaise a lancé des tirs de sommation qui malheureusement ont atteint un pygmée, qui est décédé sur le champs des suites de ses blessures.

Lire tout l'article sur lesvolcansnews.net

En principe l'armée ne devrait pas être déployée pour contenir une manifestation civile. Les FARDC, habitués au front, ont la gachette facile. Les supérieurs qui pensent que l'armée doit se tourner contre les civils sont mal conseillés. C'est le travail de la police. Qu'on envoie ces FARDC aux trousses des ADF/MTN, ils seraient plus utiles à la population, plutôt que d'être leurs bourreaux.