4. mars, 2022

Un homme en uniforme tue une femme à Kirima, Lubero, Nord-Kivu

La tension était vive la soirée du jeudi 03 mars 2022 à Kirima, chefferie de Baswagha, en territoire de Lubero. Les habitants se soulevaient contre l’assassinat d’une femme par un homme vêtu en uniforme militaire.

Des pneus ont été brûlés un peu partout par les esprits en colère afin de dénoncer ce nouveau cas d’assassinat à Kirima. Jonas Wasingya, un activiste des droits humains soutient à BUTEMBO-INFO.COM que le criminel s’est éclipsé dans la nature après le forfait.

« (…) La soirée du jeudi n’a pas été rose ici à Kirima, route Butembo-Manguredjipa au Nord-Kivu. Une femme répondant au nom de Fololo a été tiré à bout partant par un homme armé. La situation a provoqué un soulèvement populaire dans la zone. Pour le moment, le calme y est déjà de retour. Signalons que l’assassin demeure introuvable depuis lors », a-t-il signifié à butembo-info.com

Pour le moment, les circonstances de cette fusillade restent encore opaques.

Le programme de l’ensevelissement du corps sans vie de la victime est prévue ce vendredi dans ce coin du territoire de Lubero.

Ce drame est le deuxième en territoire de Lubero cette année. Il y a peu, qu’un autre homme en uniforme a tiré à bout partant sur un civil à Kitsombiro, route Butembo-Goma.

Nous ne sommes pas sur si c'est un vrai FARDC ou pas. Mais quel que soit le cas, les FARDC sont toujours responsables puisque soit ils n'ont pas bien géré leur soldat, soit ils n'ont pas su gérer leur matériel. Et c'est toujours un civil qui en subit les dégâts.