19. avr., 2022

La population soumise à l'esclavage au 21è siècle par les FARDC à Masisi, Nord-Kivu

Sous prétexte de "salongo" forcé, la population dans le  territoire de Masisi, groupement Matanda, localités Kashebere et Nyamirazo subit une tracasserie qui ne dit pas son nom de la part des FARDC.

"Nous faisons le "salongo" ,forcé deux fois par semaine, chaque lundi et jeudi et ces militaires, nous leur donnons des rations, en plus de cela, ils nous exigent des bâches, et chaque notable se présente avec celles-ci, à la fin de cette semaine. Nous demandons aux autorités compétentes de nous venir en aide", indique la société civile locale.

Au vu des abus observés qui passent sous silence, la communauté de Masisi condamne fermement cette pratique très courante dans ce territoire isolé. "Nous demandons une enquête sérieuse et que les commandants FARDC de ces entités soient interpellés et traduits en justice afin qu'ils répondent de leurs actes aussi ignobles perpétrés contre les civils dans ce territoire de la province du Nord-Kivu".

Lire l'article sur opinion-info.cd