14. mai, 2022

Peine de mort requise contre militaires vendeurs de munition aux milices CODECO en Ituri

Le parquet requiert la peine de mort pour 7 militaires FARDC dont 3 officiers supérieurs poursuivis notamment pour « vente des munitions de guerre à la milice CODECO ».

La même peine a été requise pour trois soldats de rang à savoir, Simon Kanku Badibanga, Kabale Mitsumbu Yoakale, Fiston Yanu, Biento wa Biento.

Quant au major Salvador Ngoy, l’organe poursuivant a demandé à la cour de le condamner à quatre ans de servitude pénale principale pour « vente de munitions de guerre » et de le renvoyer encore devant le parquet militaire pour qu’il soit poursuivi de nouveau pour « crime de guerre, participation à mouvement insurrectionnel et association de malfaiteurs ».

Dans sa plaidoirie, la défense des parties civiles a déclaré devant la Cour militaire qu’il y a bel et bien un lien de causalité entre les munitions vendues par les prévenus aux miliciens CODECO et le massacre de soixante-deux déplacés, au site de la plaine de Savo, dans la nuit du 1er au 2 février 2022.

Lire tout l'article sur linterview.cd
Lire aussi l'article sur politico.cd