2. sept., 2022

Un officier FARDC accusé d’arrestations arbitraires à Rutshuru

Certains activistes des droits de l’homme et acteurs de la société civile de la localité de Kibirizi dans la chefferie de Bwito, territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, alertent sur des cas de tracasseries et arrestations arbitraires dont sont auteur un officier FARDC.

Selon Achille Luendo, un de ces activistes, le capitaine Élie Kazadi de la 7ème promotion de Kitona (centre de formation, ndlr), puisque c’est de lui qu’il s’agit, use de son pouvoir pour tracasser la population de cette partie de Rutshuru.

À l’en croire, ce militaire aurait détenu, depuis plus d’une semaine, plus de 10 personnes pour des motifs inconnus. Il propage également des menaces contre certains défenseurs des droits de l’homme qui sont en train de dénoncer ses abus, dit la même source.

Achille Luendo fait savoir également que plusieurs activistes des droits humains vivent en clandestinité suite aux menaces de mort proférées par cet élément FARDC.

Contacté par Actu30.cd, le capitaine Élie Kazadi à Kibirizi rejette en bloc ces accusations portées contre lui. Cet officier militaire justifie l’arrestation des habitants de sa localité par de raison d’enquête liée à la question sécuritaire de ce coin du pays.

Voir l'article original sur actu30.cd