15. sept., 2022

Une femme violée par un présumé militaire à Njiapanda-Manguredjipa (Nord-Kivu)

Une femme d’environ 30 ans a été violée par un élément soupçonné militaire des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à Njiapanda-Manguredjipa dans le groupement Manzia en territoire de Lubero (Nord-Kivu). Le fait a vécu au quartier de l’Eglise situé au centre de Njiapanda, la nuit du mardi au mercredi 14 septembre 2022.

« La victime a été violée par un élément loyaliste non loin d’un débit de boisson », confient les sources qui se sont confiées à RADIOMOTO.NET.

Il sied de noter qu’une semaine après leur arrivée dans cette agglomération, les éléments loyalistes sont accusés de tracasser les habitants au quartier Masuapepo, situé à quelques mètres de leur campement. Là-bas, chaque passant était contraint de payer une somme fixée par les tracassiers. Des habitants qui se sont confiés à RADIOMOTO.NET déplorent ce comportement des éléments envoyés pourtant pour sécuriser la population.

Nos efforts pour contacter le commandant des Forces armées de la République démocratique du Congo n’ont pas payé jusqu’à la diffusion de cette information.

Voir l'article original sur radiomoto.net