2. oct., 2022

Femme civile tuée dans position militaire à Bulongo: manque de discipline

Le porte-parole de l’opération « Shujaa » ,le lieutenant-colonel Mak Hazukay:

« Nous avons été tous surpris d’apprendre que parmi les victimes de Bulongo, on a enregistré deux victimes dont une femme. Et là nous disons que soit nos militaires n’ont pas respecté les consignes qu’on leur donne ou soit la population ne comprend pas pourquoi nous donnons ces consignes. Il est inconcevable de retrouver une femme civile dans une position militaire à 06h00 du matin. Ces positions-là sont celles de combats. Ce sont des tranchées de communication, ce sont des trous de fusiliers exposées à toute attaque, à toute menace ennemi. C’est inconcevable qu’on trouve des femmes et des enfants dans pareille position. Si quelqu’un a une copine, une femme, un dépendant, il y a des heures de visite. Emmenez quelqu’un dans un trou de fusilie c’est punissable », a-t-il insisté.

Lire tout l'article sur radiomoto.net

Pensez-vous que quelqu'un sera puni? 
Certes, la famille de la défunte est punie par cette grande perte.