10. oct., 2022

Les bouchers de Baraka accusent les militaires de se substituer aux commerçants de bétail

Cela arrive souvent que les militaires s'improvisent en acteurs économiques au détriment de la population, utilisant l'insécurité comme prétexte pour s'accaparer des activités civiles. Le dernier exemple nous arrive de Baraka.

L’association des bouchers de la ville de Baraka déplore que les militaires leur interdisent d’aller acheter les vaches à Bibokoboko sous motif qu’il y a la présence des miliciens pouvant mettre leurs vies en danger, alors qu'en réalité, ils veulent s'approprier le commerce de vaches.

Voler l'emploi des civils ne fait pas partie du mandat des militaires, rappelle kivutimes.com