13. oct., 2022

Les FARDC accusées d'abus contre les creuseurs à TFM, Lualaba

Les militaires des FARDC sont accusés d'abus contre les creuseurs artisanaux dans la concession minière de TFM. Ainsi, l’ONG ADID dénonce l’usage disproportionné de la force et des armes à feu contre les creuseurs.

Dans un communiqué rendu public le 10 octobre 2022, Action pour le Développement Intégral et Durable, ADID en sigle, se dit vivement préoccupée par des actes d’intolérance. Cette organisation non gouvernementale de droits humains basée à Fungurume dans la Province du Lualaba dénonce ces actes. Dans ce communiqué, l’ONG cite un cas survenu le 08 octobre 2022. Au cours de cette opération, les FARDC ont fait usage d'armes de guerre. C’était pour chasser les creuseurs de la concession de TFM. Pour ADID il s’agit de « manque » de professionnalisme dans le chef des auteurs. Car à cette occasion, ils ont blessé deux personnes.

« Dénonce l’atteinte à l’intégrité physique de MULUNGI KABWE et MWANZA KALASA âgés respectivement de 30 et 27 ans. Ils ont été internés tout d’abord au centre de santé Dipeta à Fungurme et ensuite transférés à Lubumbashi, suite aux blessures subies par les balles tirées par les militaires des FARDC quand ils voulaient les repousser de la concession de TFM », lit-on dans ce communiqué.

Lire tout l'article sur magazinelaguardia.info