17. oct., 2022

5 FARDC dont 2 colonels condamnés à mort pour meurtre de 2 Chinois

En date du 17 mars 2022 dans la localité de Nderembi située au groupement Kabarole territoire d’Irumu, province de l'Ituri, deux sujets Chinois ont été tués, un chauffeur blessé dans un guet-apens à l’issue duquel quatre lingots d’or et 6.000 USD ont été emportés.

Ils étaient tombés dans une embuscade tendue par neuf militaires des FARDC, dont deux colonels, en plein état de siège. Ceux-ci ont été condamnés à des peines allant de dix ans de prison à la peine de mort pour meurtre. Tous sont également radiés de l’armée et soumis au paiement des dommages et intérêts de 50 000 dollars. Ce verdict a été rendu public vendredi 14 octobre par la cour militaire de l’Ituri sur le dossier du meurtre de deux exploitants miniers chinois, qui avaient été dépouillés de quatre lingots d’or. 

Lire l'article sur radiookapi.net

Curieusement personne ne semble faire un lien entre l'état de siège et ces bavures inadmissibiles des militaires. Alors qu'il est clair que l'état de siège crée des conditions où des militaires malintentionnés ont beaucoup plus de facilités pour organiser leurs crimes. Devons-nous nous contenter de la condamnation de ces militaire sans scrupules, ou est-ce que ce genre d'incidents devrait être parmi les raisons pour arrêter immédiatement l'état de siège, qui n'a pas réalisé son objectif?