26. oct., 2022

Policier tabassé et désarmé par militaire FARDC au service de Chinois

Un policier a été tabassé par un élément des Forces armées de la République démocratique du Congo, dans la nuit du samedi à dimanche 23 Octobre 2022 au niveau du pont Nzoro dans le territoire de Watsa en province du Haut-Uele, alors que la victime était en plein exercice de sa fonction.

Selon la nouvelle société civile congolaise, antenne du territoire de Watsa qui a alerté la rédaction de buniaactualite.cd ce mercredi 26 octobre 2022, le nœud du problème serait le refus par l’élément des FARDC commis à la garde de la coopérative minière dénommée « Dieu bénit » qui travaille en partenariat avec des exploitants étrangers chinois, d’accepter que le policier procède au contrôle de la cargaison de ces chinois vers 2 heures du matin. Après de longues discussions, des échanges de coups ont suivi.

« Nous étions alertés d’une information où un policier a été agressé au pont Nzoro par des militaires qui éscortaient des sujets chinois. Le policier voulant contrôler la cargaison, il a été directement ligoté et a vu son arme récupérée par ces militaires », a expliqué notre source.

Un comportement condamné fermement par Joseph Kelema, coordonnateur de cette structure citoyenne qui demande à la justice de faire son travail.

« Agresser quelqu’un qui fait correctement son travail est inadmissible, nous demandons à la justice de faire son travail », a-t-il plaidé avant d’ajouter qu’après cet événement, deux machines se sont dirigées dans les zones d’exploitation artisanale d’or.

Lire l'article sur buniaactualité.cd